24/8 : ....Ile de Culatra

  • Par jjetchris
  • Le 25/08/2018
  • Commentaires (7)

Nous sommes donc toujours à Culatra ........

Premier paragraphe : Nos « aventures noctures » (si elles ne vous interessent pas, passez direct au 2ème paragraphe c est les news du guindeau !)

Donc notre nuit : dans la soirée le vent monte un peu, un peu, au moment d’aller dormir , je dis au captain que quand même là ça devient plus qu’un peu. Ok me dit-il on met l’alarme de mouillage, ça ne rate pas, bien endormis, l’alarme sonne, je reveille le captain : « Jj l’alarme !!»

là je peux vous dire que je n’ai même pas fini ma phrase...qu’il est déjà dehors! Et j’entends : « vite Chris, on dérape, allume le moteur et prends la barre, magnes toi !. Voilà suis sur le pont, le moteur est allumé, la barre entre les mains,et oui de toute évidence on dérape ...(l’ancre à decrocher quoi, et un bateau qui dérape....ça file vite et n'importe où avec le vent et le courant). Le captain est déjà à l’avant et petite précision ...le guindeau est mort (d’ailleurs il est dans  la poubelle de l’île).

j’hurle (pour être sûre d’être entendue!) : "bon je fais quoi moi là !"

réponse très rapide et très forte du captain : « tu te débrouilles (c est pas ce verbe là qu'il a utilisé!) t’évites les bateaux autour, moi j’essaie de remonter l’ancre (soit l’ancre ok et les plusieurs dizaine de mètres de chaînes qui vont avec, et tout ça avec ses petits bras musclés !) 

Alors ....éviter les bateaux ! Oui ....mais ici il y a des centaines de bateaux dans ce mouillage ...il fait noir...nous ne sommes pas les seuls à avoir décrochés...on entend crier partout, des lampes de poche ou de pont s’allument de partout, c’est le bordel !, dur dur d’évaluer les distances dans la nuit, je parle au bateau « Feliz, fais pas le con...ne tape personne ! »

De temps en temps j’entends le captain « gaffe au bateau à droite , barre à gauche toute et mets plus de gaz (Ah oui, oups je l’avais pas vu celui là à droite !) (un bateau au mouillage ce n’est qu’une petite lampe allumée tout en haut du mât, tu regardes en haut ou en bas...?), bon pour faire court c’est surf entre les bâteaux ...« Grouilles toi Jj, remonte cette ancre !!! » 

enfin il me dit «mets point mort, nez au vent » (il a reussi à tout  remonter !!!, costaud quand même le jj, mais pourquoi on a besoin d'un nouveau guindeau ? lol)

Nez au vent ?....le vent n’arrête pas de tourner, les bâteaux tout autour  font des  360 , c est pour ça que beaucoup décrochent. ! Bon je fais semblant..... « aye suis nez au vent ...enfin je crois (la fin de la phrase...j’ai dit tout bas !)»

Ancre replantée .....sauvée, sauvés !

on n’ose pas aller se recoucher ....on reste longtemps dans le cockpit à regarder les autres bâteaux dérapants ....avec l’angoisse qu’ils viennent nous toucher ou plutôt nous taper dedans ! ou que Feliz ne re-décroche !

J'ai découvert un mot de langage international : le Hop de la nuit 

"hop hop = gaffe à notre bateau

hophophophophophop très fort = attention tu vas bientôt taper le bateau ....pas besoin de traducteur !

Deuxième paragraphe : le Guindeau 

on a pris le train ce matin pour Lagos (90 kms), on a laissé Feliz tout seul (j'aime pas trop après l'épisode de la nuit, mais ce matin pas un grain de vent !) 

On a fait la rencontre de notre sauveur Paul et de sa moitié Dom et de son bateau Noa. Mais la pièce n'est toujours pas arrivée !!! le magasin nous la promet dans la journée.

Restau.....échanges avec nos nouveaux amis (bâteaux, anecdotes, vie de nomade sur la mer, ils viennent de la signer pour une durée indéterminée, nous c'est un CDD d'un an). On se retrouvera certainement aux canaries !.... Retour mag......toujours pas la pièce arrivée......le captain s'énerve......le colis arrive .....le captain se calme.....le captain est soulagé ......on reprend le train, the guindeau, enlevé de son gros carton, est dans le sac à dos (25kg quand même ! euh, c'est pas moi qui porte) 

Voilà the guindeau est sur Féliz.....y a plus qu'à.......l'installer ! 

57f22282 33f0 4d5d a754 e8bf5ecb6a5e

et voilà la Bête (on dirait une machine à trancher le jambon ! )

Commentaires (7)

Eldorado
  • 1. Eldorado | 27/08/2018
Jiji tu es le meilleur, bravo pour cette réparation. Et toi Chris, une vraie journaliste très bien écrit, on ne se lasse pas, un vrai plaisir de lire. Ah oui j'oubliais, je n'ai pas réussi à couper une seule tranche de jambon avec le mien
Flo et Eric
  • 2. Flo et Eric | 26/08/2018
Coucou Chris et JJ, un vrai plaisir de suivre votre aventure écrite avec tant d'humour et de suspens...
Bonne continuation avec votre nouvelle machine à trancher le jambon
Vandamme gilbert
  • 3. Vandamme gilbert | 25/08/2018
Christine bravo les commentaires on vie votre nuit. Vous allez y perdre du poids.
JJ REviendra avec une musculation toute neuve.
Merci de nous faire vivre ces situations aussi bien décrites.
Mais soyez reposés avant de nouvelles aventures. Vous avez 1 an
Pour les savourer.bisous
Luc et Claude
  • 4. Luc et Claude | 25/08/2018
Bravo ! On se demandait quand il allait arriver ce guindeau ( un mot que je ne connaissais pas...)
Chaud bouillant cette nuit là.... Reposez vous avant de repartir
J'espère que Captain mécano JJ va réussir à la remonter !
Bisous
WEXSTEEN J P
  • 5. WEXSTEEN J P | 25/08/2018
Costaud JJ
Pit et pauline
  • 6. Pit et pauline | 25/08/2018
Tu me fais trop rire! (Même si ça devait pas être très drôle...!) on s'y croirait, c'est vrai! On vous entend d'ici...fin surtout JJ!
anne
  • 7. anne | 25/08/2018
hello ma zézette, hé bien en lisant ton blog, j'ai tout vécu, comme si j'y étais !!! ouf tout est bien qui finit bien, c'est vrai que c'est lourd une ancre, costaud le JJ. gros bisous à vous 2. Même pas peur.

Ajouter un commentaire